Tourisme

Le Cameroun répond, de loin, aux envies et aux attentes des visiteurs. Le Cameroun privilégie la nature sauvage avec des phénomènes uniques au monde. Donnant la possibilité de combiner à loisirs, tourisme de plage et éco-tourisme.

Les “Plus Touristiques”

Situé à la charnière de l’Afrique Occidentale et Orientale et s’étirant du fond du golfe de guinée jusqu’au Lac Tchad, le Cameroun offre des spécificités touristiques que l’on ne regroupe nulle part ailleurs en Afrique dans un même pays : Relief, climat, faune et flore, peuples et traditions. Cette particularité permet au Cameroun de développer tout au long de l’année plusieurs types de tourisme différents : Tourisme balnéaire, tourisme de montagne, tourisme de congrès et d’affaires, tourisme de safari et de chasse, éco-tourisme et tourisme culturel.

Mer et plage

Le tourisme Balnéaire : Les 400 Kms de côte Atlantique du littoral camerounais sont propices au tourisme balnéaire dont les principales attractions sont des baies pittoresques, des plages naturelles et sablonneuses, des îles, des végétations de mangrove et des chutes se jetant directement dans la mer. PECHE AU LARGE DES PRINCIPALES VILLES CÔTIÈRES Pratiquée de manière artisanale ou industrielle et ouverte à tout amateur de pêche hauturière. Les nombreux fleuves qui irriguent le Cameroun constituent un réservoir d’espèces rares et abondantes qui donnent un caractère tout particulier à la pêche.

Safari et chasse

Tourisme de Safari et de Chasse. Le Cameroun compte sept parc nationaux dont le plus intéressant et le mieux aménagé est le parc de Waza dans l’Extrême Nord. Ces parc possèdent un important effectif d’animaux représentatifs de la faune africaine (éléphants, lions, girafes, rhinocéros noirs, panthères, buffles, antilopes, hippopotames, hyènes, gorilles, damalisques, guépards, etc…). Indépendamment des parcs nationaux où il est interdit d’abattre des animaux, il existe au Cameroun septentrional quatorze zones de chasse comportant plus de 500 kilomètres de pistes carrossables entretenues. Dans le domaine du tourisme de Safari, le Cameroun, en Afrique Occidentale et Centrale, vient en tête grâce à une meilleure mise en valeur de ses parcs et ses réserves de faune (Boubandjida) dans l’Adamaoua.

L’éco-tourisme

L’intégration des préoccupations de préservations de l’environnement dans les projets d’aménagement touristique a conduit au classement et à la protection de certains sites naturels à des fins scientifiques, écologiques et touristiques. On peut citer notamment : LE PARC NATIONAL DE KORUP qui recèle des espèces végétales vieilles de plusieurs millions d’années. LA RESERVE DE DJA, classée patrimoine de l’humanité par L’UNESCO. LE MONT CAMEROUN, haut de 4.070m où a survécu une flore datant du quaternaire est classé site international pour l’ascension. Site écologique remarquable, il fait l’objet d’un vaste projet de valorisation par une O.N.G allemande “GTZ“. Un volcan encore en activité dont la dernière irruption date de mars 2000. Le site bénéficie d’une pluviométrie très élevée (plus de 15m) à Cap Debunscha. LES SITES DE MAYO-REY portent encore des empreintes fossilisées de dinosaures.

Le Tourisme Culturel

La population camerounaise est une mosaïque de près de 200 groupes ethniques aux coutumes et traditions différentes dont les modes de vie traditionnels subsistent encore avec, au Nord et à l’Ouest, la conservation intacte des chefferies traditionnelles. Le Tourisme culturel tire sa richesse : De la diversité présentée dans l’art de vivre, le folklore, la religion, l’habitat et même la cuisine. Les cases Massa en forme ovale du Nord du pays sont uniques au monde. D’un artisanat développé, D’un patrimoine historique également très riche (monuments et vestiges) auquel il convient d’ajouter le bilinguisme français et anglais des camerounais. Le tourisme de montagne Le Mont Cameroun, qui surplombe la côte ouest, le Mont Manengouba, à la charnière du Cameroun francophone et du Cameroun anglophone, et le centre climatique de Dschang, bâti sur un plateau s’élevant à 10.800 m au dessus de la mer, constituent les hauts lieux du tourisme de montagne. Le microclimat de Dschang offre l’un des meilleurs lieux de relaxation du Cameroun.

Tourisme de Congrès et d’Affaires

Les grandes villes de Yaoundé et de Douala, avec leurs infrastructures de standing international (palais de congrès, aéroports internationaux, hôtels de classe internationale) constituent les principaux pôles de développement du tourisme de congrès et d’affaires.